Une trajectoire d'órdago à la grande

 
Cuarenta años del Pub Groucho
10/08/2020 / Quarante ans du Pub Groucho

Texte: Javi González

Le 13 août 1980 ils ont haussé le rideau du Groucho et ont imprimé sa sceau personnelle à la nuit laredana. La à elle est l'histoire d'une paire d'as consacrés à faire du copeo un art et du loisir d'autrui un plaisir. Son détaillant je traite au client leur a portés à coleccionar une légion interminable d'amis appartenants à trois générations. Professionnels à lettre cabal et travailleurs incombustibles, Ignacio García Terrassée (Laredo, 1956) et Juana Mari Santander Gómez, Juani, (La Petite la Russie, 1958),saborean un moment doux dans lequel affleure le cariño cultivé à conscience pendant quatre décennies. Les mêmes dans lesquelles ont vu grandir à ces princesses jumelles que pour ils toujours seront les reines de la baraja.

 

Qu'un local tellement petit vise sur le point de souffler les voiles de son quarante anniversaire en des prestigieuses guides comme le Condé Nast Traveler ou la Lonely Planet est l'échantillon palpable de que nous sommes devant un lieu exceptionnel. il non plus est baladí que, dans un gala de l'Association d'Hôtellerie de la Cantabrie, les plus de 1.200 assistants se missent en pied pour payer des impôts une ovation à qui ils fêtaient en 2005 ses vingt-cinq ans de marche. Reconnaissances fraguados à base de beaucoup de dévouement et effort, sans laisser un seul jour d'apprendre, en voyageant ici et là-bas, en remarquant, en absorbant et en imitant ces détails qui marquent la différence.

 

Dans une profession tellement donnée à que la nuit finissez en confondant et causez des ravages, Ignacio et Juani ont donné sobradas échantillons de sens commun, sérieux et aplomo. Son compenetración a été clef pour couper n'importe quel problème avant que dehors à plus, en exhibant un tempérez et un savoir être qu'il seulement s'acquiert avec beaucoup d'heures de vol. Toujours à pied d'oeuvre, pendant beaucoup d'ans se sont chargé de jeter la fermeture ensemble à des heures intempestivas, dans celles qui chaque minute volée au repos valait par deux. La complicité qu'ils maintiennent est or pur pour sortir élégants dans un secteur où se sont gagné à pouls la condition de référents.

 

Maturité précoce

Dans l'inauguration du Groucho, Ignacio, avec 24 ans, encore maintenait sa course futbolística, initiée precozmente et que lui porterait à amuser du balompié d'une façon professionnelle pendant sept saisons. Avec seulement 19 ans il a habité la hausse du Rácing à Première Division dans la saison 74-75. Il Est après parti au service militaire, et une fois licencié, retornó aux stades pour habiller l'elástica du Baracaldo, en Deuxième division. Mais dans sa tête cherchait une transition douce pour le jour après la retraite, témoin du mauvais qu'ils le passaient autres collègues vétérans lorsqu'il leur arrivait l'heure de dire au revoir au ballon.


En Baracaldo avait l'habitude d'arrêter dans un local très coqueto, un des pubs pionniers que commençaient à affleurer dans ces ans, à moyen chemin entre les cafeterías et les boîtes. Le regentaba un mariage, avec un traite direct et proche. Et Ignacio s'est resté avec l'idée. Avec 23 ans, lorsqu'il déjà portait deux ans d'heureuse maridaje avec Juani, a vu arrivé le moment de parier fort. Il leur a coûté un triomphe quet Santisteban accédât à leur vendre le local, avec un emplacement stratégique, établi en les bas du récemment bâti Bâtiment Parc. L'insistance et la ténacité ils ont donné ses fruits et ils ont remporté que le constructeur accédât à ses désirs.

 

Le lieu a été baptisé comme Groucho par suggestion de Gerardo, ami intime d'Ignacio et fils des propriétaires du Pigalle, qui rêvait avec mettre le nom du génial comique à une librairie. La réforme et mise au point du nouveau affaire est resté en des mains des frères Quintana, qu'ont signé un impeccable travail de menuiserie et décor. Un labeur qui lui a attribué cet aspect de pub anglais avec apparence de camarote, parachevé à deux hauteurs, avec des nombreuses scènes des emblématiques films des Frères Marx.

 

Contre vent et marée

Un pub pequeñito, idoine pour le traite personnel, de tu à tu, sur celui qui cimenter une solide marche. Complété avec une solvable terrasse, l'office est l'unique espace qu'il se leur est restés petit pour pouvoir développer son travail avec plus holgura. Surtout dans un lieu où chaque consumición s'élabore au moment avec esmero.

 

Les actuelles apreturas n'ont pas rien à voir avec quelques débuts difficiles, où sa condition d'advenedizos, de ne y avoir passé par le “botellero”, leur a fait payer un péage en forme de méfiances et suspicacias entre qui leur envisageaient intrus dans la profession. Mais ils ignoraient la détermination d'Ignacio et Juani, plus mûrs de l'habituel pour son âge, déjà avec les enfants nouveau-nées. Son accentué sens de la responsabilité leur a porté à sortir avec bon pied du trance. Tout cela tant qu'Ignacio faisait doblete dans la barre et dans la pelouse, puisqu'a encore joué pendant cinq saisons en le Santoña.

 

 

 

Cette même hôtellerie qui leur a appliqué une longue quarantaine, a fini en se convertissant dans une pièce fondamentale pour la bonne part du Groucho. Un à un, ils leur sont allés en gagnant en des petits mouvements. Le Premier a été faire qu'ils entrassent dans ses dominations. Et une fois là, agasajarlos comme au reste de clients pour leur faire sentir à goût, derrochando cariño et bon faire pour qu'ils ne laissassent pas d'accourir. Beaucoup d'ils l'ont convertis dès lors au lieu de destination obligée au terme de ses maratonianas journées, déjà de matin. Seulement l'actuelle limitation d'horaires imposée par la pandemia a freiné un habit converti en rituel pour la plupart d'ils.

 

Avec les cinq sens

Un article journalistique qui faisait appel à mobiliser les cinq sens en le manger et le boire il leur a mis dans le chemin de l'excellence. Dès lors s'afanaron par incorporer ces petits gestes et détails qui réussissent il transmettre un plus au client. ils ici entrent depuis des vaisselles soigneusement choisies, la forme tellement metódica dans l'élaboration des consumiciones, l'esmero dans le service, ou les amandes de Jijona que se sont converti en marque de la maison. Tout pour faire que les personnes qui accèdent à son local ils s'asseyent spéciaux. Et à foi qu'ils le réussissent.

 

La trajectoire du Groucho est repleta de moments inoubliables et souvenirs qu'émeuvent à ses artisans. Comment Oublier l'époque dans laquelle il s'a converti en un improvisé videobar, à l'usage d'autres établissements comme le le Vénus ou le Venise. Les plus jeunes notaient livret en main l'affiche de chaque local et ils le lui communiquaient à ses amis, pour choisir la séance qui leur résultait plus attractive. Groupes d'adolescents accédaient à l'appartement supérieur pour amuser de sa séance de cinéma accompagnée d'un rafraîchissement. Beaucoup d'ils se racontent aujourd'hui entre les fidèles clients qu'accourent avec asiduidad tant que laissent que l'imagination parcourez avec mélancolie le local.


Un autre signal d'identité incuestionable du lieu est le mus. Nous sommes en train de parler d'un des temples de ce jeu de cartes. Ignacio et Juani n'avaient pas ni idée de jouer et ils ont appris à base de voir à autrui. il ne se leur a pas donné mal, et avec le pas du temps ils ont été atesorando un enviable palmarès en des tournois disputés par toute l'Espagne. Compris le de le Groucho, que tout au long de 27 éditions s'a converti en un des championnats les plus importants de la Cantabrie. Sa célébration est resté interrompue parce qu'ils ont été beaucoup des amis qui se sont allé en restant dans le chemin. Son permanent souvenir leur faisait très côte en dessus maintenir la compétition. Ne toutes les batailles se peuvent gagner.

 

Reconnaissance

En regardant au futur, Ignacio, avec ses 64 ans récemment accomplis, a clair que la locomotive du Groucho est dans les dernières gares. “Il nous donne peine parce que dans les derniers ans nous avons mieux travaillé que jamais, et la tendance du Groucho est très bonne. Nous venons en maintenant une clientèle avec beaucoup de fidélité, et il est celle qui il te fait que te de peine le laisser maintenant, il est difficile. Mais il doit finir, il est clair que ce rythme d'être jusqu'aux cinq du matin ne peut pas suivre bien au-delà”, il signale ému.

 

Au temps de mascarillas, les regards se sont encore revenu plus révélatrices. Et ils perçoivent dans les yeux d'autrui un éclat d'émotive reconnaissance. “Nous cherchons avoir un bon je traite avec le client. Le client ne nous dérange pas, nous ne subissons pas au client”, insiste Ignacio, tant qu'il s'expédie au propre nom du local. “Ceci s'appelle le Groucho, y a toujours un peu de de ironie, mais en réalité est un cocktail: être majo, être gentil, être sympathique, y a que savoir du temps, de foot, de politique… et ne mettre la patte. Il y a qu'être un bon psychologue, et la barre te fait l'être. Continuer à être Dans ce long parcours, n'y avoir descarrilado, seulement est possible à base d'être très sensato, très légale, très honoré, de faire une vie très saine”. 

 

Sa recette est claire. “L'hôtellerie est dévouement, livraison, sacrifice. Mettre les choses bien, être correct, être plaisant et essayer plaire. Ne bon être très bon avec la plate et être un arisco, parce que n'as pas rien que faire”. Cette affection perçue à quotidien leur cale très profond et il est la stimulation pour continuer à se surpasser chaque jour. ils maintenant sont ils qui ils se reconnaissent “Levitando”, nom de son célébré gintonic, en claire allusion à ce Groucho que, si habitât, il serait un des assidus à un camarote tellement chère sur le point de souffler ses quarante va-les. Heureux anniversaire! 

 

 

Partager:  Compartir en FacebookCompartir en TwitterCompartir por correoCompartir en PinterestCompartir en Whatsapp

Boutiques, services et
Commerces Soulignés

Achat à Laredo, aujourd'hui plus que jamais, commerce de proximité
Cargando
Un hogar ideal existe
Un foyer idéal existe
Un foyer idéal existe
Voir promo
Voir promo
¿Tienes un golpe en tu coche?
Tu as un coup dans ta voiture?
Tu as un coup dans ta voiture?
Voir promo
Voir promo
Las mejores marcas en moda
Les meilleures marques en mode
Les meilleures marques en mode
Voir promo
Voir promo
Organizamos todo tipo de eventos
Nous organisons tout type de...
Nous organisons tout type d'événements
Voir promo
Voir promo
Marisco y pescados frescos
Fruits de mer et poissons frais
Fruits de mer et poissons frais
Voir promo
Voir promo
Sólo vendemos inmuebles en exclusiva
nous seulement vendons des immeubles en...
nous seulement vendons des immeubles en exclusive
Voir promo
Voir promo
Comments System WIDGET PACK
Https://www.laredulin.com//i-fr/protagonistes/une-trajectoire-de-ordago-à-la-grande/ia901
acolor.es - Diseño de paginas webbuscaprat.com - Guia comercial de el prat
aColorBuscaprat
S'enregistrer





... ...